Partenariat UE et ICRISAT au Mali

Partenariat UE et ICRISAT au Mali

Une exposition Smart Food pour présenter les technologies améliorées et promouvoir les impacts du partenariat bilatéral

Une exposition récente intitulée "Smart Food" a été présentée le 14 mai dans le cadre de l'Année européenne de l'alimentation. L’expositon axée sur les produits du projet EU-APSAN-Mali au Mali a attiré un grand nombre de visiteurs et de représentants de la communauté européenne venus s'informer des impacts des cultures hautement nutritives et résilientes au climat.

Le stand de l'ICRISAT a été visité par S. E. Bart Ouvry, Ambassadeur de l'Union européenne au Mali, M. Marchel Gerrmann, Ambassadeur des Pays-Bas, M. Stefano Antonio Dejak, Ambassadeur d'Italie, M. Rolf Holmboe, Ambassadeur du Danemark et bien d’autres officiels. Ils ont été informés par Mme Agathe Diama de l'ICRISAT qui a fourni des mises à jour sur le projet UE-APSAN-Mali ainsi que sur les célébrations du 50ème anniversaire de l'ICRISAT.

 

Story image

L'exposition de l'ICRISAT présentait des technologies améliorées (variétés et hybrides de mil, sorgho, arachide et niébé) ainsi que des produits transformés promus dans le cadre du projet UE-APSAN-Mali.

L'exposition a également donné aux visiteurs un aperçu des efforts de développement de chaînes de valeur des cultures ciblées dans le cadre de l’initiative Smart Food pour une alimentation intelligente.

Il est attendu à ce que ces efforts soient davantage mis en évidence lors de la prochaine Année internationale du mil en 2023, soulignant l'aide précieuse que l'UE fournit pour soutenir l'initiative Smart Food par le biais d'un volet dédié financé dans le cadre du projet UE-APSAN-Mali.

Objectif global du projet UE-APSAN-Mali :

  1. Augmenter la productivité agricole face à la croissance démographique et au changement climatique par la promotion des variétés développées dans le cadre de projets précédents ;
  2. Améliorer la résilience des petits exploitants agricoles face au changement climatique et à la vulnérabilité économique grâce à des programmes de sélection innovants axés sur la demande ;
  3. Echanger efficacement du matériel génétique et des données scientifiques à l'échelle régionale ; et
  4. Renforcer durablement des équipes de recherche en matière d'amélioration des cultures.

Les principales activités du projet sont les suivantes :

  • Modernisation les stations de recherche pour l’amélioration des cultures
  • Réalisation d'enquêtes sur les performances des variétés existantes et la demande du marché.
  • Développement de variétés et d'hybrides adaptés à la demande du marché, denses en nutriments et résistants au climat
  • Évaluation participative des nouvelles variétés
  • Sensibilisation aux variétés améliorées existantes par le biais de parcelles de démonstration, de radios rurales, de foires aux semences et de campagnes Smart Food.
  • Renforcer les capacités des étudiants en master et en doctorat sur la sélection moderne et les domaines associés.
  • Échange du matériel génétique et des données scientifiques par le moyen d'essais conjoints et d'une plateforme de gestion au niveau régional
  • Renforcement des capacités des organisations de producteurs et des entreprises semencières en en techniques de production de semences de variétés améliorées par le biais d'ateliers.

 

Le projet UE-APSAN-Mali de cinq ans est financé par l'Union européenne et devrait bénéficier à 40 000 personnes dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Mopti au Mali.

Résumé des impacts

En deux ans seulement, des progrès majeurs ont été réalisés vers l’atteinte des objectifs du projet. ​ Au total, 37 nouvelles variétés de sorgho, de mil, d'arachide et de niébé ont été promues par le projet, grâce à 300 démonstrations réalisées par les producteurs.

Le projet a également touché plus de 5 000 producteurs (dont 37% de femmes) par la distribution et l'application de mini-sachets de semences dans leurs propres champs. ​ En outre, plus de 400 producteurs de semences ont été formés pour assurer la disponibilité et l'accessibilité des semences de nouvelles variétés dans différentes zones où une douzaine de plateformes d'innovation contribuent désormais à renforcer les liens entre les parties prenantes.

Avec le soutien du Projet, les programmes de sélection sont en cours de modernisation afin de développer rapidement et efficacement de nouvelles variétés adaptées aux besoins du marché. Grace à la composante "Smart Food" (Alimentation intelligente) du projet, la production locale d'aliments à forte valeur nutritionnelle a pris son envol, avec près de 500 personnes touchées par la formation de formateurs dans 16 villages.

 

A propos de L'Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides

L'Institut International de Recherche sur les Cultures des Zones Semi-Arides (ICRISAT) est une Organisation Internationale pionnière engagée dans le développement et l'amélioration de l'agriculture en zones arides ainsi que des systèmes agroalimentaires, dans le but de relever les défis liés à la faim, à la malnutrition, à la pauvreté et à la dégradation de l'environnement qui touchent les 2,1 milliards de personnes vivant dans les zones arides d'Asie, d'Afrique subsaharienne et au-delà.

ICRISAT a été créé en vertu d'un Mémorandum d'Accord entre le Gouvernement de l'Inde et le CGIAR le 28 mars 1972. Conformément à l'Accord relatif au siège, le Gouvernement de l'Inde a accordé à ICRISAT le statut d'une "Organisation Internationale" spécifiée en vertu de l'article 3 de la Loi des Nations Unies (Privilèges et Immunités) de 1947 de la République de l'Inde, par le biais de la Notification Extraordinaire au n° UI/222(66)/71, datée du 28 octobre 1972, émise par le Ministère des Affaires Étrangères, Gouvernement de l'Inde.

Nos bureaux :

Asie : Inde (Siège - Hyderabad)

Afrique de l'Est et Australe : Éthiopie, Kenya, Mozambique, Malawi, Zimbabwe

Afrique de l'Ouest et Centrale : Mali, Niger, Nigéria

Pour toute demande médiatique, veuillez envoyer un courriel à : info.comms@icrisat.org

 

 

L'Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides
West and Central Africa
Bamako, Mali