L'Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) et l’ICRISAT conjuguent leurs efforts pour faire avancer la science du climat

L'Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) et l’ICRISAT conjuguent leurs efforts pour faire avancer la science du climat

L'Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) et l'ICRISAT ont annoncé en mai 2022 un partenariat visant à mettre en œuvre conjointement des programmes de développement des capacités dans les domaines de l'éducation et de la formation, de l'emploi et de l'entrepreneuriat des jeunes, de la recherche et de l'innovation, de l'engagement public et de la défense des politiques, afin d'améliorer la résilience face aux impacts du changement climatique.

"AIMS est ravi d'accueillir l'ICRISAT dans son réseau de partenaires industriels stratégiques. ​ Ensemble, nous renforcerons la capacité des jeunes Africains et des autres parties prenantes à dé-risquer les chaînes de valeur agricoles, à améliorer la gestion des risques climatiques et autres risques d'investissement, et à favoriser une agriculture contractuelle inclusive ", a déclaré Lydie Hakizimana, PDG d'AIMS.

En 2017, AIMS a lancé le programme " Mathematical Sciences for Climate Resilience " (MS4CR) avec le soutien du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). L'objectif du programme MS4CR est d'accroître la contribution des scientifiques mathématiciens africains à la recherche de solutions aux défis liés au changement climatique en Afrique par le biais de formations, de recherches et de stages.

Le programme des stages qui est l'un des principaux piliers du programme MS4CR, a pour objectif principal d'offrir 100 stages aux étudiants ou anciens étudiants de l'AIMS et d'établir 20 partenariats stratégiques pendant 5 ans dans le domaine du changement climatique. L'ICRISAT a contribué de manière significative à la réalisation des objectifs de ce programme des stages du programme MS4CR.

En s'appuyant sur les succès du partenariat en cours avec l'ICRISAT et Manobi Africa, AIMS a récemment reçu l'aval de l'USAID et de la NASA pour rejoindre le consortium d'organisations de la seconde phase de SERVIR en Afrique de l’Ouest. Ceci permettra à AIMS de développer et mettre en œuvre un programme de petites subventions d'innovation (SIGP) pendant 5 ans afin de soutenir l'émergence de services d'observation de la Terre de qualité en Afrique de l'Ouest.

"Depuis 2015, l'ICRISAT et ses partenaires, dans le cadre de ce programme coopératif ont investi des ressources importantes dans l'accueil de 50 boursiers représentant 12 pays africains, dont plusieurs ont ensuite été embauchés pour répondre à leurs besoins croissants en ressources humaines qualifiées dans les domaines des mathématiques appliquées, de l'informatique et de la science des données, ainsi que de l'intelligence artificielle appliquée à la petite agriculture, de la science du climat et de l'analyse et de la modélisation des systèmes", a déclaré le Dr Jacqueline d'Arros Hughes, directrice générale de l'ICRISAT.

SERVIR en Afrique de l'Ouest

SERVIR-Afrique de l'Ouest a été créé en 2016 en partenariat avec plusieurs institutions de la sous-région ainsi que des universités et organisations internationales. Le consortium est composé de l'Institut régional africain pour la science et la technologie de l'information géospatiale (AFRIGIST, Ile-Ife, Nigeria), le Centre régional d'agrométéorologie, d'hydrologie et de météorologie (AGRHYMET, Niamey, Niger), le Centre de télédétection et de services d'information géographique (CERSGIS, Accra, Ghana), le Centre de Suivi Écologique (CSE, Dakar, Sénégal), l'Institut Supérieur d'Études Spatiales et des Télécommunications (Ouagadougou, Burkina Faso), et l'Institut Africain des Sciences Mathématiques (AIMS).

Rappelons que l'ICRISAT coordonne la mise en œuvre de la seconde phase of SERVIR en Afrique de l’Ouest (SERVIR WA 2) pour une période de cinq ans. Le programme relie "l'espace au village" en aidant les pays d'Afrique de l'Ouest à utiliser les données satellitaires pour relever les défis critiques en matière de sécurité alimentaire et d'agriculture, d'eau et de catastrophes hydro-climatiques, de météo et de climat, de couverture terrestre et de changement d'affectation des sols, et de services écosystémiques. L'ICRISAT et d'autres organisations régionales et nationales mettent en œuvre des activités SERVIR au Burkina Faso, au Ghana, au Niger, au Nigeria et au Sénégal.

SERVIR aide les gens dans plus de 45 pays à accéder et à utiliser des images satellites et des informations climatiques et météorologiques pour prendre de meilleures décisions en matière de développement. Il est le fuit d’une collaboration entre USAID et la NASA.

L'équipe de l’ICRISAT avec les représentants de l'AIMS. Photo: ICRISAT
L'équipe de l’ICRISAT avec les représentants de l'AIMS. Photo: ICRISAT

À propos de l'AIMS

Fondé en 2003, l'Institut africain pour les sciences mathématiques (AIMS) est un réseau panafricain de centres d'excellence pour la formation post-universitaire en sciences mathématiques, la recherche et l'engagement public dans les sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM). Avec des centres basés en Afrique du Sud, au Sénégal, au Ghana, au Cameroun et au Rwanda, AIMS mène la transformation socio-économique de l'Afrique grâce à une formation scientifique innovante, une recherche de pointe, une prospective stratégique et la conception de politiques.

 

 

 

 

 

A propos de L'Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides

L'Institut International de Recherche sur les Cultures des Zones Semi-Arides (ICRISAT) est une Organisation Internationale pionnière engagée dans le développement et l'amélioration de l'agriculture en zones arides ainsi que des systèmes agroalimentaires, dans le but de relever les défis liés à la faim, à la malnutrition, à la pauvreté et à la dégradation de l'environnement qui touchent les 2,1 milliards de personnes vivant dans les zones arides d'Asie, d'Afrique subsaharienne et au-delà.

ICRISAT a été créé en vertu d'un Mémorandum d'Accord entre le Gouvernement de l'Inde et le CGIAR le 28 mars 1972. Conformément à l'Accord relatif au siège, le Gouvernement de l'Inde a accordé à ICRISAT le statut d'une "Organisation Internationale" spécifiée en vertu de l'article 3 de la Loi des Nations Unies (Privilèges et Immunités) de 1947 de la République de l'Inde, par le biais de la Notification Extraordinaire au n° UI/222(66)/71, datée du 28 octobre 1972, émise par le Ministère des Affaires Étrangères, Gouvernement de l'Inde.

Nos bureaux :

Asie : Inde (Siège - Hyderabad)

Afrique de l'Est et Australe : Éthiopie, Kenya, Mozambique, Malawi, Zimbabwe

Afrique de l'Ouest et Centrale : Mali, Niger, Nigéria

Pour toute demande médiatique, veuillez envoyer un courriel à : info.comms@icrisat.org

 

 

L'Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides
West and Central Africa
Bamako, Mali